Phénomènes Syntaxiques du Français

FrMG Wiki souhaite devenir un portail de la langue française, plus particulièrement orienté vers les aspects grammaticaux.

L'objectif de ce portail est multiple mais est en premier lieu de rassembler des connaissances sur les phénomènes syntaxiques du français, au travers de descriptions, discussions et phrases d'illustration. Dans de nombreux cas, il sera également possible de matérialiser ces phénomènes au travers des sorties de l'analyseur syntaxique FRMG. Les contributions sont donc fortement encouragées !

FrmgWiki est ouvert à tous, des amateurs plus ou moins experts de la langue française aux simples curieux cherchant des renseignements sur telle ou telle construction grammaticale. Les phrases d'exemple sont les bienvenues, ne serait-ce que pour amorcer une discussion sur un phénomène que vous ne comprenez pas. N'hésitez donc pas à demander un compte pour pouvoir contribuer !

La plupart des éléments de ce wiki (pages, phrases d'exemple, classes de la méta-grammaire, arbre de la grammaire) permettent l'accroche de notes ou de discussions.

Constructions Syntaxiques

Cette partie du wiki est consacrée à un recensement de constructions syntaxiques pour le français. L'objectif est de les présenter, les illustrer par des phrases d'exemples, de les mettre en relation avec d'autres contructions, et d'essayer d'en proposer des représentations, si possible liés à la méta-grammaire FRMG. De manière générale, la description d'un phénomène doit clairement séparer sa présentation générale des choix faits dans le contexte particulier de FRMG. Quand un phénomène syntaxique n'est pas couvert ou mal couvert par FRMG, il est recommandé de l'indiquer clairement.

Le but de ce wiki n'est pas de présenter une version normalisée d'une grammaire du français. Tout phénonème attesté y a sa place, que ce soit à l'écrit, à l'oral, ou dans des variantes régionale (à condition de le préciser clairement). Actuellement, les limites de FRMG semblent porter sur des phénomènes dont le taux d'occurence se situe autour de quelques millièmes, ce qui donne quand même une ou deux occurrences par livre.

Les sorties produites par l'analyseur FrMG sur les phrases d'exemple permettent également de matérialiser les signatures des phénomènes syntaxiques pour FRMG, si possible mises en valeur en mettant en gras les dépendances clés. Ces signatures peuvent être utiles pour mettre au point des motifs d'extraction, par exemple dans le cadre de tâches d'extraction d'information. Ces motifs d'extraction peuvent par exemple être exprimés à l'aide du Langage DPath ou du système OGRE. Les sorties produites par FRMG peuvent parfois être de lecture non-immédiate, car reflétant certaines contraintes liées au formalisme sous-jacent des TAGs et de ses limites.

Le choix des phrases pour illustrer les phénomènes syntaxique soulève des questions. Le choix actuel est d'utiliser des phrases très simples pour mieux mettre en valeur le phénomène dans les sorties syntaxiques. Néanmoins, dans le cas de constructions rares et éventuellement discutables, il est préférable de fournir des phrases attestées, en précisant la source.

Il n'existe pas de bon plan de classement des phénomènes syntaxiques. À coté d'une hiérarchie relativement classique, nous privilégions des liens croisés entre phénomènes. Les discussions sur les phénomènes pourront amener de temps en temps à des réorganisation de la hiérarchie.

Tags: 

Structure verbale canonique

En français, la structure canonique d'une phrase s'articule autour du verbe, celui-ci introduisant divers arguments comme le sujet avant le verbe et les autres après (suivant un ordre dit SVO).

Cette partie s'intéresse aux divers types d'arguments verbaux, caractérisés par leur fonction grammaticale (sujet, objet, attribut, ....) et leurs réalisations (groupe nominal, groupe adjectival, groupes prépositionnels, clitiques, phrases infinitive, ...).

Arguments sujet

Le sujet se manifeste par un arc étiqueté subject ou impsubj pour les impersonnels, de type substitution ou coancrage (pour les clitiques, considérés comme faisant partie du noyau verbal). Le sujet (hors cas d'inversion) est gouverné par le verbe principal (et donc pas par les verbes auxiliaires comme avoir ou être, ni par les verbes modaux comme vouloir, pouvoir, ...).


  • 0
  • 0
Sujet nominal dans son ami dort.



  • 0
  • 0
Sujet clitique dans il dort.



  • 1
  • 0
Sujet clitique impersonnel dans il neige.



  • 0
  • 0
Sujet complétive dans qu\'il vienne l\'amuse.



  • 0
  • 0
Sujet infinitive dans venir l\'amuse.



  • 0
  • 0
Sujet prep. dans de venir l\'amuse.



  • 0
  • 0
Sujet clitique post-verbal dans dort-il ?

  • 0
  • 0
le sujet pré-verbal s\'attache au verbe principal

  • 0
  • 0
Graph

Le sujet clitique (personnel ou non) post-verbal s'attache sur le premier auxiliaire ou modal rencontré.


  • 0
  • 0
Sujet clitique post-verbal sur auxiliaire dans a-t-il dormi ?



  • 0
  • 0
Sujet clitique post-verbal sur modal dans veut-il dormir ?



  • 0
  • 0
double sujet dans Quel film Jean a-t-il voulu voir ?

Enfin, on peut avoir un sujet nominal ou phrastique post-verbal dans certaines constructions.


  • 0
  • 0
Sujet nominal post-verbal dans qu\'en pense ton ami ?

Un sujet phrastique peut se trouver en position post-verbale, suite à l'utilisation d'un sujet impersonnel en position pré-verbale.

  • 0
  • 0
Sujet phrastique post-verbal dans il me semble que tu dormais ?

Arguments objet

L'objet est introduit par un arc étiqueté object, de type substitution ou coancrage (pour les clitiques).

  • 1
  • 0
Objet nominal dans il mange une pomme.



  • 1
  • 0
Objet clitique dans il la mange.


Il y a un cas particulier où le clitique en est lié à un objet.

  • 0
  • 1
Objet clitique en dans il en mange trois.


On a aussi des objets sous forme phrastique (voir Section 3.5).

Arguments attribut

L'attribut est introduit par un arc de substitution étiqueté comp (qui peut éventuellement prêter à confusion avec le cas des phrases courtes, Section 19).

  • 0
  • 0
Attribut du sujet dans elle est rouge.



  • 0
  • 0
Attribut de l\'objet dans elle le trouve idiot.


Note : Sous forme graphique, il n'est pas possible de différencier les diverses formes d'attributs. Il faut pour cela consulter l'hypertag du verbe, avec le champ ctrsubj.

  • 0
  • 0
Attribut nominal dans il est un ami.



  • 0
  • 0
Attribut prépositionnel dans il est à bout.



  • 0
  • 0
Graph

Arguments prépositionels

Ils sont généralement introduits par un arc de substitution étiqueté preparg vers la préposition, ou de coancrage vers un clitique. Le format graphique ne permet généralement pas de distinguer la fonction exacte (datif, locatif, obliques, ...): pour cela, il faut consulter l'hypertag du verbe, en particulier le chemin argi:function.

  • 0
  • 0
Objet prep. dans il le donne à son ami.



  • 0
  • 0
Objet prep. clitique datif dans il lui donne.



  • 0
  • 0
Objet prep. clitique en dans il en parle.



  • 0
  • 0
Objet prep. clitique y dans il y pense.

L'agent dans les constructions passives apparaît comme un objet prépositionnel.

  • 0
  • 0
Agent passif comme prepobj dans elle est mangée par Marie.

Arguments phrastiques

Ils sont introduits par au moins un arc de substitution étiqueté xcomp vers le verbe de l' argument phrastique. Un autre arc est éventuellement présent pour l'introducteur que (csu), prépositionnel (prep), ou si (siwh) pour une interrogative indirecte.

  • 0
  • 0
Complétive objet dans il veut qu\'elle vienne.



  • 0
  • 0
Infinitive objet dans il veut venir.


Note : les verbes acceptant une infinitive objet sont normalement vus comme des modaux venant s'adjoindre sur le verbe objet considéré comme le verbe principal. Ce schéma est rompu pour les verbes acceptant un objet infinitif plus d'autres arguments (même non présents).

  • 0
  • 0
Infinitive objet non modal dans il l\'entend chanter.



  • 0
  • 0
Infinitive objet avec de dans il lui promet de venir.



  • 0
  • 0
Infinitive objet avec de dans il lui demande de venir.


Note : La vue graphique de permet pas de repérer le contrôleur de l'infinitive. Pour cela, il faut examiner l'hypertag du verbe avec le champ ctrsubj.

  • 0
  • 0
Infinitive prep. dans il parle de venir.



  • 0
  • 0
Infinitive prep. dans il parle de ce qu\'il écrit.



  • 0
  • 0
Interrogative indirecte dans il ne sait pas si il vient.



  • 0
  • 0
Interrogative indirecte dans il sait qui viendra.



  • 0
  • 0
Phrastique introduite par comme dans regarde comme il est beau.


En cas d'extraction dans l'argument phrastique, le verbe introduisant l'argument est adjoint sur celui-ci en S (à ne pas confondre avec le cas des modaux adjoints en V).

  • 0
  • 0
Extraction dans un argument phrastique dans qui proposes-tu d\'appeler ?



  • 0
  • 0
Extraction dans un argument phrastique avec modal dans qui veux-tu demander d\'appeler ?


On a un cas spécial pour les causatives avec un sujet sur l'infinitive, en sachant que tous les cas de causatives ne sont pas couverts par FRMG. Les causatives sont caractérisées par une occurrence du lemme faire, un argument xcomp, un sujet inversé dans une phrastique infinitive, et éventuellement un arc causative_prep pour l'introducteur à. Au niveau de l'hypertag de faire, on a également arg1:kind = vcompcaus.

  • 0
  • 0
causative sur un verbe intransitif dans il fait dormir Marie.



  • 0
  • 0
causative sur un verbe transitif dans il fait manger à Marie une pomme.


Mais on a des cas de causatives moins visibles:

  • 0
  • 0
causative avec clitique accusatif dans il la fait dormir.



  • 0
  • 0
causative avec clitique datif dans il lui fait manger une pomme.


Enfin, nous avons une construction particulière dite de citation autorisant un argument phrastique venant avant le verbe (et sans introducteur que). Il est à noter que les incises de citation ne sont pas traités par ce mécanisme, mais en tant qu'élément flottant dans la citation (voir Section 16.12).

  • 0
  • 0
citation avant son verbe dans ne pars pas, demande-t-il.

Noyau verbal

Clitiques

Ils se traduisent par des arcs coancrés, portant soit la fonction soit la catégorie syntaxique de la cible pour les modifieurs (cll, clg, ...).

  • 0
  • 0
Clitique locatif y dans il y dort.



  • 0
  • 0
Clitique locatif en dans il en vient.



  • 0
  • 0
Clitique génitif en dans il en parle.



  • 0
  • 0
Clitiques inversés dans donne le lui !



  • 0
  • 0
Clitique en relation avec une partie du corps dans il lui serre la main.

Auxiliaires

Les auxiliaires sont introduits par des adjonctions au niveau de Infl qui peuvent être chaînées.

  • 0
  • 0
Chaînage d\'auxilaires dans j\'ai été trompé.

Négation

Elle se manifeste souvent par le clitique de négation lié au verbe (et non l'auxiliaire) par un arc de coancrage étiqueté clneg. Par contre, l'adverbe de négation (pas, plus, ...) est vu comme une adjonction (sur V1), éventuellement portée par l'auxiliaire, ou en position antéposée sur les verbes infinifs avec un arc de coancrage advneg. Il n'y a pas non plus de synchronisation obligatoire entre clitique de négation et adverbe de négation.

  • 0
  • 0
Négation dans il n\'a pas mangé.



  • 0
  • 0
Négation sur verbe infinif dans ne pas dormir.



  • 0
  • 0
Négation sans clitique dans dors pas ici!



  • 0
  • 0
Négation par pronom dans il ne mange rien.



  • 0
  • 0
Négation avec que de restriction dans il ne mange qu\'une pomme.



  • 0
  • 0
Négation avec que de restriction dans il ne viendra que demain.

Passif

Rien n'identifie de manière certaine une construction passive au niveau de la représentation graphique. Pour en être certain, il faut consulter l'hypertag du verbe (champ diathesis) ou le nom de l'arbre (comprenant verb_categorization_active ou verb_categorization_passive).

  • 0
  • 0
Passif dans ce vase a été cassé par lui.

Modaux

Les verbes modaux comme vouloir, pouvoir, ... sont adjoints en V sur le verbe principal.

  • 0
  • 0
Verbe modal dans il ne veut plus en manger.

Constructions avec noms prédicatifs

FRMG est loin de couvrir toutes les constructions qu'on peut caractériser à verbe support, nom prédicatif, verbes légers, .... Néanmoins, des cas comme prendre conscience, faire attention, avoir besoin se caractérisent pas l'utilisation d'un arc de co-ancrage ncpred du verbe support vers le nom prédicatif. Il est à noter que les informations de valence du nom prédicatif sont capturées par le verbe et présentes dans son hypertag.

  • 0
  • 0
nom prédicatif dans il prend conscience du problème.



  • 0
  • 0
nom prédicatif modifieur adjectival dans il prend pleine conscience du problème.

Phénomènes d'extraction

Un certain nombre de phénomènes syntaxiques s'interprètent en terme d'extraction d'un dépendant du verbe (argument ou modifieur) et de son déplacement en tête de phrase.

Interrogatives

Sur les arguments

Les interrogatives portant sur des arguments du verbe (sujet, objet, ...) sont gérées par la classe FRMG verb_extraction_wh

  • 1
  • 0
Wh sujet dans qui parle ?



  • 1
  • 0
Wh objet pronon dans que mange-t-il ?



  • 0
  • 0
Wh objet nominal dans quelle pomme mange-t-il ?



  • 0
  • 0
Graph



  • 0
  • 0
Wh attribut dans comment es-tu ?



  • 0
  • 0
Wh attribut dans quel homme es-tu ?



  • 0
  • 0
Wh attribut nominal dans qui es-tu ?

Sur des modifieurs


  • 0
  • 0
Graph



  • 0
  • 0
Graph



  • 0
  • 0
Wh prepobj mod dans où travaille-t-il ?

Tags: 

Relatives

Sur les arguments

  • 0
  • 0
Relative sujet dans celle qui ronfle dort.



  • 0
  • 0
Relative objet dans celle que tu montres dort.



  • 0
  • 0
Relative prepobj dans celui à qui tu parles est célèbre.



  • 0
  • 0
Relative dont dans ce dont tu parles est connu.

  • 0
  • 0
Relative attribut introduite par "où"

  • 0
  • 1
Relative attribut avec le pronom adjectival "tel" comme antécédent

Sur des modifieurs

  • 0
  • 0
Relative dont dans celui pour qui tu travailles parlera.

Relatives sans antécédent

  • 1
  • 0
Relative sans antécédent dans qui dort dîne.



  • 0
  • 0
Relative sans antécédent dans j\'accueille quiconque vient.

Relatives infinitives

  • 0
  • 0
Relative infinitive dans il prend de quoi manger.



  • 0
  • 0
Relative infinitive dans il a de qui tenir.



  • 0
  • 0
Relative infinitive dans je cherche un endroit où dormir.

Relatives sans verbes


  • 0
  • 0
Relative sans verbe dans il a trois enfants dont deux filles.

Topicalisation

Sur les arguments

  • 0
  • 0
Topicalisation sur un attribut dans fier est son visage.

Sur des modifieurs


  • 0
  • 0
Topicalisation sur un adverbe dans demain viendra un homme.

Clivées

Sur les arguments

  • 0
  • 0
Extraction clivée sujet dans c\'est lui qui triche.



  • 0
  • 0
Extraction clivée objet dans c\'est une pomme qu\'il mange.



  • 0
  • 0
Extraction clivée prepobj dans c\'est à lui qu\'il parle.

Sur des modifieurs

  • 0
  • 0
Extraction clivée sur un modfieur prépositionel



  • 0
  • 0
Extraction clivée sur un adverbial temporel

Interrogatives et clivées

  • 0
  • 0
Est-ce que dans est-ce qu\'il vient ?



  • 0
  • 0
Est-ce que dans est-ce lui qui vient ?



  • 0
  • 0
Est-ce que dans est-ce que c\'est lui qui vient ?

Misc.

  • 0
  • 0
Clivée sans introducteur dans c\'est lui le chef.



  • 0
  • 0
Clivée sans introducteur dans c\'est le chat le coupable.

  • 0
  • 0
Sujet antéposé dans une clivée averbale

  • 0
  • 0
Clivée averbale avec sujet et attribut verbaux (infinitifs)

Extractions profondes

Les extractions profondes sont sujettes aux limites des TAGs et ne sont donc pas toutes possibles.

Dans des arguments phrastiques

Elles ne posent pas de problème théorique, résultant de la possibilité d'adjoindre (sur S) le verbe à argument phrastique sur son argument (plutôt que d'avoir un lien de substitution xcomp du verbe vers son argument). Par contre, la désambiguisation masque souvent la bonne analyse dans le cas de l'extraction d'un modifieur, préférant attacher celui-ci sur le verbe introduisant l'argument phrastique plutôt que sur le verbe de l'argument phrastique (ce qui parfois la bonne analyse).

  • 0
  • 0
Extraction relative d\'un argument dans une complétive dans la pomme qu\'il veut que tu manges est rouge.



  • 0
  • 0
Extraction relative d\'un modifieur pro dans une complétive dans l\'hôtel où il veut que tu manges est bien.



  • 0
  • 0
Extraction relative d\'un modifieur PP dans une complétive dans l\'hôtel dans lequel il veut que tu manges est bien.



  • 0
  • 0
Extraction wh d\'un argument dans une complétive dans je me demande quelle pomme il veut que tu manges ?



  • 0
  • 0
Extraction wh d\'un modifieur PP dans une complétive dans je me demande dans quel hôtel il veut que tu manges ?



  • 0
  • 0
Extraction clivée d\'un argument dans une complétive dans c\'est cette pomme qu\'il veut que tu manges.



  • 0
  • 0
Graph



  • 0
  • 0
Extraction relative d\'un argument dans une infinitive dans la pomme qu\'il propose de manger est rouge.



  • 0
  • 0
Extraction relative d\'un modifieur dans une infinitive dans l\'hôtel dans lequel il propose de dormir est bien.



  • 0
  • 0
Extraction wh d\'un argument dans une infinitive dans je me demande quelle pomme il propose de manger.



  • 0
  • 0
Extraction wh d\'un modifieur dans une infinitive dans je me demande dans quel hôtel il propose de dormir.



  • 0
  • 0
Extraction clivée d\'un argument dans une infinitive dans c\'est cette pomme qu\'il propose de manger.



  • 0
  • 0
Extraction clivée d\'un modifieur dans une infinitive dans c\'est dans cet hôtel qu\'il propose de dormir.



  • 0
  • 0
Extraction hors d\'une infinitive à contrôle objet dans voici la pomme qu\'il la contraint à manger.